A PHP Error was encountered

Severity: Warning

Message: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Filename: views/vwHeader.php

Line Number: 13

L’Agetipa ou l'Agence d’Exécution des Travaux d’Intérêt Public et d’Aménagement est une association créée en juillet 1993, reconnue d’utilité publique par le décret n° 93 - 396 du 20 juillet 1993. Elle est opérationnelle depuis avril 1994 sous le contrôle d'une Assemblée générale et d'un Bureau permanent.

Situation du Fokontany de Morarano Andrangaranga

PROJET LALANKELY III


Situé au centre d’un quartier populaire du deuxième arrondissement, une route en pavé reliant Marohoho à Volosarika a été construit. Cette zone, très peuplée, est également une opportunité de raccourci pour les élèves et les travailleurs, soit un passage court entre Ambanidia et Tsimbazaza. Malheureusement, cette ruelle a été mal entretenue et sale. Le manque de canaux latéraux faisait que la circulation d’eau (usée comme eau pluviale) a engendré les inondations en saison de pluie. En temps sec, les chaussures tutoient avec les poussières abondantes. Mais en temps de pluie, les inondations rendent la mobilité pénible. En effet, la terre boueuse et glissante reste très dangereuse pour les tout-petits qui vont rejoindre les écoles. Tandis que les grandes personnes subissent la saleté ambiante qu’ils sont obligés de ramener au travail.

D’un côté, cette ruelle fait également office de terrain de jeu pour les enfants. Avec l’insalubrité stagnante autour et la boue, les maladies sont fréquentes. Or, les familles n’ont pas forcément les moyens de payer un médecin et se soignent elles-mêmes ou ont recours à la médecine traditionnelle. Et c’est surtout la principale cause du taux de mortalité infantile élevé. Les statistiques fournis par l’UNICEF affirment que 59 enfants de moins de 5 ans sur 1000 meurent chaque année. Les causes fondamentales de cette mortalité restent l’insalubrité de l’eau et la maladie diarrhéique. Et les premières victimes restent les habitants de quartiers défavorisés.

D’un autre côté, du fait de la présence de large plaine cultivable de cette zone, la population de la zone pratique l’agriculture. La riziculture et les cultures maraichères s’enchainent au cours des saisons, mais la mauvaise gestion des eaux est un problème pertinent. Auparavant, l’absence de canaux contribuaient à l’excès d’eau des plaines, aboutissant aux ravages des cultures. Pourtant, l’agriculture est plus qu’une simple activité secondaire car plusieurs familles en dépendent pour leur survie quotidienne.

Toutefois, la réalisation du projet Lalankely III a révolutionné le quotidien des ménages et des habitants des quartiers aux alentours. A l’achèvement des travaux, les riverains ont fait serment de prendre soin des infrastructures et d’inciter les autres, passants comme habitants, à respecter les nouveaux ouvrages fraîchement construits.

Fichiers liés à cette actualité.

Autres Actualités