A PHP Error was encountered

Severity: Warning

Message: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Filename: views/vwHeader.php

Line Number: 13

L’Agetipa ou l'Agence d’Exécution des Travaux d’Intérêt Public et d’Aménagement est une association créée en juillet 1993, reconnue d’utilité publique par le décret n° 93 - 396 du 20 juillet 1993. Elle est opérationnelle depuis avril 1994 sous le contrôle d'une Assemblée générale et d'un Bureau permanent.

Situation de la Commune Rurale Sabotsy Namehana, fokontany Beravina

PROJET LALANKELY III


Dans la Commune Rurale de Sabotsy Namehana, fokontany de Beravina, la population est désormais soulagée de ne plus avoir à faire face aux dangers de la traversée d’une rivière. En effet, une passerelle a été érigée pour faciliter le passage des riverains qui veulent rejoindre le bureau du Fokontany et de la Commune. Ce pont représente un soulagement, selon les dires de la population locale. Avant la mise en place de cette nouvelle infrastructure, un pont en bois de fortune servait de passerelles, mais n'a jamais résisté aux crues et aux fortes charges. Par la suite, un pont en béton a été mis en place mais après plusieurs années, n’a pas résisté aux intempéries. Or, la circulation doit continuer, les villageois ont donc bricolé un semblant de pont. Pourtant, il s'agit d'un passage important pour plusieurs catégories de personnes : étudiants, transporteurs, cyclistes et motocyclistes.

Effectivement, cette zone est habitée par des cultivateurs et des producteurs de briques. Cependant, avec les risques qu’ils doivent prendre pour passer de l’autre côté, le prix des marchandises a fâcheusement augmenté. Si en temps normal, un transporteur de briques pouvait porter 2 sacs de briques en un seul déplacement, il ne pouvait plus porter qu’un seul au risque de tomber. La perte est considérable puisqu’il ne perd pas seulement que du temps, il perd également de l’énergie et diminue son gain quotidien. Pour les élèves, il est impossible d’aller à l’école sans se faire accompagner. Non par peur d’un enlèvement, mais par soucis des parents par rapport au trajet, glissant et non sécuritaire.

Mais désormais, ce passage est devenu plus facile et le Président du Fokontany a même ajouté qu’ils pouvaient maintenant espérer un développement du secteur, que les gens se bousculeront pour acheter les terrains et venir y vivre.

Fichiers liés à cette actualité.

Autres Actualités