Les entreprises en charge des travaux

PROJET LALANKELY III


En Juin 2019, les marchés pour la réalisation des travaux pour la première phase du projet Lalankely III ont été signés avec deux entreprises de construction, à savoir : COLAS et SINOHYDRO. Les travaux de cette phase concernent exclusivement la construction des infrastructures de mobilité et d’assainissement : voies piétonnes, voies carrossables, passerelles, escaliers et canaux divers.

Les zones bénéficiaires se répartissent en deux lots. L’entreprise COLAS s’occupe des travaux du lot 1 dans la zone EST composée du IIIème et VIème arrondissement de la CUA et des districts d’Ambohidratrimo et d’Atsimondrano en périphérique. Tandis que l’entreprise SINOHYDRO s’occupe des travaux du lot 2 dans la zone OUEST composée du IIème et Vème arrondissement pour la CUA et des districts d’Avaradrano et d’Atsimondrano en zone périphérique.

Les entreprises ont rencontré divers défis et contraintes lors de la conduite des travaux : la plupart des chantiers se situait à proximité et/ou entre les zones d’habitations, des mesures ont été mises en place afin que les bénéficiaires puissent continuer à circuler.

Premièrement, des déviations ont été prospectées pour la circulation quotidienne. Etant des passages régulièrement fréquentés par les habitants, la restriction de la circulation sur les chantiers en cours a été un sujet délicat à traiter. Néanmoins, avec l’appui du maitre d’œuvre institutionnelle et sociale (MOIS) : groupement GRET et les bureaux de fokontany, la gestion de la population et la recherche de déviations ont permis de mener à bien les travaux. Dans certains cas où les déviations étaient inexistantes, les travaux ont dû être réalisés de manière à laisser un espace de circulation pour les passants. Plus tard, les parties inachevées ont fait l’objet de reprise. De ce fait, malgré les difficultés rencontrées lors de la réalisation des travaux, la bonne volonté des habitants et leur désir d’évolution ont pris le dessus sur les crises.

Deuxièmement, certains cas ont mené les entreprises à abandonner quelques chantiers, dû à des problèmes fonciers. Généralement, les travaux sont réalisés sur des parcelles de terrains communes. Mais dans quelques rares cas, les chantiers ont traversé des terrains privés. La gestion de ces cas est traitée par le MOIS. Certains propriétaires n’ont pas accordé le passage des infrastructures sur leurs terrains, et les aménagements déjà existants ne pouvaient être défaits ou contournés. C’est, donc, de regret que les entreprises ont dû abandonner ces chantiers.

Fichiers liés à cette actualité.

Autres Actualités

Ny mpiara-miasan'ny AGETIPA rehetra dia mirary taona sambatra ho anareo

Toute l'équipe de l'AGETIPA vous souhaite une bonne et heureuse ann...

Lire la suite